«

»

Vélos électriques enfin règlementés

Les vélos électriques sont dans le collimateur des responsables de l’agence de la sécurité routière israélienne et depuis début novembre, les municipalités d’Israël dont Netanya, ont commencé à faire appliquer la loi, entrée en vigueur depuis début septembre 2017, pour les délits des conducteurs de vélo électrique. De nouveaux inspecteurs spécialisés dans la législation des vélos et trottinettes vont intensifier les contrôles… 

Le but de la loi, proposée par la député Merav Ben Ari du parti Koulanou, est de diminuer le nombre d’accidents impliquant les piétons et les conducteurs de vélos ou de trottinettes. Les infractions seront passible d’amendes pouvant aller jusqu’à 1.000 shekels, plus la confiscation du vélo  qui ne sera  restitué qu’après paiement.

Cette législation fait suite à une vaste campagne publicitaire sur les dangers des vélos et des trottinettes. Il est désormais interdit pour les vélos et les trottinettes de rouler sur le trottoir, puisqu’ils disposent en général de pistes cyclables (qui sont à pendre dans le sens de la circulation).

Les vendeurs de vélos électriques doivent désormais fournir un exemplaire de ce code de loi à tous ses clients. Les vélos devront avoir des signes ou des bandes fluorescentes afin que les conducteurs et les piétons les identifient  facilement.

Voici donc une petite récapitulation des règles les plus importantes pour les vélos électriques:

 

  • Il est absolument interdit de rouler sur les trottoirs.
  • Il est strictement interdit de traverser un passage pour piétons à vélo, le cycliste doit descendre de son vélo afin de traverser.
  • Les vélos électriques doivent rouler sur les pistes cyclables.
  • En l’absence de piste cyclable, les cyclistes devront rester sur la route tout en serrant à droite, conformément aux lois en vigueur.
  • Selon la loi, les vélos et scooters électriques sont autorisés à partir de 16 ans et plus.
  • La vitesse de circulation maximum est limitée à 50km/h en ville

 

Et voici la liste et le montant des différentes amendes 

– Utilisation du téléphone mobile pendant la conduite : 1.000 shekels.
– Perturbation de la circulation des piétons sur le trottoir : 250 shekels.
– Circulation à pieds sur une piste cyclable : 500 shekels.
– Utilisation d’écouteurs pendant la conduite : 250 shekels.

 

À ce stade, les responsables de la sécurité routière ont déclaré ne pas vouloir imposer un permis de conduire spécifique à ces deux roues mais ce sera une option envisagée dans l’avenir si nécessaire…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

News de la Semaine