«

»

Une vue artificielle

Une véritable percée dans le domaine des dispositifs de vue artificielle qui s’adressent à près d’un milliard d’êtres humains qui comprend 3 catégories d’individus, les malvoyants (y compris les aveugles), les individus souffrant de problèmes de lecture(comme les dyslexiques) et les personnes se fatiguant vite de la lecture (notamment les personnes âgées).

Ce petit appareil permet de transformer immédiatement et discrètement des images en son permettant à son porteur de recevoir des informations vocales à son oreille sur « ce qu’il voit » : des textes, des visages de proches, des produits et des choses de la vie courante, de l’argent, des cartes de crédit, des couleurs, des mouvements etc.

La technologie de ORCAM permet également une très grande discrétion puisque toutes les informations détectées et traduites vocalement par l’appareil sont automatiquement détruites après avoir été vocalisées.

Il s’agit du dispositif le plus performant au monde à ce jour de vue artificielle, qui peut être utilisé à tout âge, pour tout usage et dans tout environnement.

Cette innovation a été présentée à l’exposition « ISRAEL@LIGHTS », du 6 au  8 Juin au Grand Palais  à Paris. A l’occasion du 70ème anniversaire de la création de l’Etat d’Israël l’exposition « Israel@lights » a retracé la riche contribution de l’innovation du jeune pays au Progrès humain. L’Ambassade d’Israël en France et en partenariat avec la CCFI (chambre de commerce Franco-Israël) et Israël Valley ont organisé une série de conférences autour du thème : « Israël au seuil de la quatrième révolution industrielle ». Les invités d’honneur et intervenants exceptionnels ont partagé leurs expériences et leurs analyses sur les défis de la nouvelle économie et les enjeux de la science au service de l’innovation.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

News de la Semaine