«

»

Un plan de motivation à Tsahal pour les jeunes

Face au phénomène d’objection de conscience ou de démotivation pour raisons politiques, le ministre de l’Education Naftali Benett du parti sioniste-religieux, a décidé de mettre en place un vaste plan national destiné à renforcer la motivation des jeunes à effectuer leur service militaire.

Ce plan a été mis au point par une équipe dirigée par le directeur-général du ministère de l’Education Shmouel Abouab avec la collaboration de représentants du ministère de la Défense et de Tsahal.

Naftali Benett a expliqué: « En plus de notre politique visant à améliorer les performances des élèves en mathématiques et en anglais, nous voulons renforcer chez eux les valeurs du sionisme. Alors qu’Israël va fêter ses 70 ans d’existence, servir dans Tsahal n’est pas seulement un devoir civique, c’est un immense mérite ainsi qu’une mission nationale de première importance ».

Le ministère de l’Education a débloqué un budget de 80 millions de shekels à cette fin et espère notamment doubler le nombre de jeunes effectuant une année de préparation militaire, en passant de 5.150 à 10.000 jeunes.

Dans les grandes lignes de ce plan, on prévoit entre autres:

  • Contacts réguliers entre Tsahal et les lycées avec des visites mutuelles.
  • Certains corps d’armés « adopteront » des lycées avec lesquels des activités communes seront organisées.
  • Organisations de cérémonies communes lors de la Journée du Souvenir.
  • Organisation de soirées de discussions entre lycéens, leurs parents et des représentants de Tsahal.
  • Réunions entre représentants de Tsahal et les équipes pédagogiques dans les lycées pour promouvoir les valeurs de Tsahal et du sionisme.
  • Elargissement du programme de la Gadna (journées dans les conditions de l’armée) pour les classes de 1ère afin de les familiariser avec l’armée et la vie  militaire.
  • Participation des collectivités locales au programme d’encouragement à effectuer un service militaire conséquent.
  • Activités extra-scolaires liées au service militaire ciblant des catégories spécifiques de jeunes: originaires d’Ethiopie, jeunes en déshérence, jeunes tentés par l’objection de conscience, jeunes originaires des zones périphériques ou de milieux socio-économiques défavorisés etc.

L’esprit général de ce plan est d’encourager les jeunes à effectuer non seulement leur service militaire mais aussi un service important et conséquent en les poussant à choisir des unités combattantes, de le poursuivre dans le commandement et parallèlement, renforcer leurs motivations et capacités pour devenir un leadership dans la société une fois leur service achevé.

 

News de la Semaine