«

»

Simha Erlich

Simha Erlich était un homme politique israélien. Il a été chef du Parti libéral de droite. Il a été un facteur important du « renversement » de tendance politique dans le pays. Ministre des Finances et de l’Agriculture sous Menahem Begin, Erlich est connu pour sa tentative de libéralisation de l’économie israélienne.

Né en 1915 en Pologne, Erlich a été membre actif de mouvement de jeunesses sionistes. Il a étudié au lycée hébraïque de Lublin. Très jeune il immigre en Palestine mandataire en 1939. Il commence a travaillé comme agriculteur à Ness Tziona puis décide de partir étudier a l’université l'optique pour créait plus tard une usine de lentille.

En 1955, il se lance en politique et est élu à la mairie de Tel Aviv comme conseil municipal comme membre du Parti libéral. De 1962 à 1965 Erlich sera adjoint au maire. Il grimpe assez vite les échelons politique étant devenu un homme influant. Il se lie d’amitié avec des parlementaires et ministres.

En 1969, il quitte le conseil municipal et est élu à la 7 éme Knesset en tête de liste du  Parti libéral de droite de Menahem Begin. En 1976, il sera élu président du parti.

Il sera une figure important du "renversement" du courant politique de 1977 par la droite de Menahem Béguin. Avec la mise en place du premier gouvernement de droite de l’Etat, il sera nommé ministre des Finances et vice-Premier ministre.

A ce poste, il entame la «révolution économique» avec une série de réformes de libéralisation du  marché, y compris la suppression du contrôle des changes, l'élimination et la réduction des impôts (par exemple la taxe sur les voyages qui était particulièrement détesté par le public voyageur à l'étranger) et bien d'autres mesures.

Cependant, ces réformes fiscales n’ont pas influencé les dépenses gouvernementales ce qui a conduit à une inflation galopante. Il est vite apparu que l'économie de l’Etat d'Israël n'a pas été préparée pour un tel changement radical, comme on pouvait être vu par la détérioration ultérieure de la balance des paiements, l'augmentation de la masse des importations de biens et des fortes hausses du taux d'inflation.

Par conséquent, Erlich a été contraint de démissionner en 1979 en tant que ministre des Finances, remplacé par Yigal Horowitz. Malgré cet échec, Béguin a vu en lui un vrai partenaire politique et  le laissa comme vice-Premier ministre du gouvernement. Egalement en charge du développement de la Galilée, le secteur arabe et de l’intégration des immigrants.

Avec l’élection du deuxième gouvernement en 1981, il a été de nouveau nommé comme vice-Premier ministre et ministre de l’Agriculture. Sa survie en politique après son échec en tant que ministre des Finances, le doit à Menahem Begin, quand il a vu en lui son partenaire politique. Il sera jusqu’à la 10eme Knesset parlementaire.

Simha Erlich décèdera relativement jeune, à l’âge de 68 ans seulement, le 19 Juin 1983 après une opération de pontage du cœur.

 

La rue Simha Erlich a Netanya :

Grande artère du quartier nord de Néot Shaked qui débute au boulevard Ben Tsvi  jusqu’au bord de mer  ou se situe le mémorial des soldats de « Yad LeBanim » la traverse les rues de Levi Eskol et le boulevard de Ben Gourion.

Rue relativement silencieuse, en grand renouvellement de construction vue sa proximité avec le nouveau quartier de Nat 600.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

News de la Semaine