«

»

Ron Ben-Yishai, recevra le Prix d’Israël

Le ministre de l'Education Naftali Benett, salue les 74 ans d’activité de "notre correspondant pour les affaires d’Israël, placé toujours "en première ligne" des guerres en tant que soldat et journaliste.

Le ministre de l’Education, a informé le correspondant de guerre, Ron Ben-Yishai, qui travaille actuellement pour le site d’information Ynet, qu’il avait été sélectionné pour recevoir le Prix d’Israël du journalisme à la cérémonie de cette année 2018.

Le natif de Jérusalem, âgé de 74 ans, a grandi à Jérusalem et a fréquenté un pensionnat prémilitaire à Haïfa. Il a été commandant de peloton dans la brigade des parachutistes et a avancé au grade de lieutenant-colonel avant de devenir le chef de l’unité de la collecte des renseignements. Il a combattu « en première ligne » de la guerre des Six jours en 1967 à la Seconde Guerre du Liban en 2006, « en tant que parachutiste et plus tard en tant que journaliste », décrit Bennett, faisant également référence à la décoration honorifique de Ben-Yishai pour sa bravoure dont il a fait preuve lorsqu’il a sauvé des soldats blessés pendant la guerre de Yom Kippour en 1973.

Il a commencé sa carrière de journaliste en 1966 en tant que correspondant économique de la radio militaire avant de devenir le correspondant militaire de la radio israélienne.

En 1978, il a été embauché par Yedioth Ahronoth comme correspondant à Washington. Il a pris le contrôle de la couverture militaire et sécuritaire pour le journal trois ans plus tard.

En 1983, Ben-Yishai a été nommé commandant de la radio de l’armée et il a occupé le poste pendant trois ans avant de revenir éventuellement au Yedioth Ahronoth. Il a ensuite travaillé à Ynet, où il occupe aujourd’hui le poste de correspondant militaire.

Ben-Yishai est également un visage omniprésent dans les émissions de télévision israéliennes, où il sert fréquemment d’analyste militaire.

« Un excellent journaliste de guerre qui aime son peuple et son pays », a conclu le ministre de l’Education.

La commission des prix a publié une déclaration pour expliquer leur choix. Elle a indiqué que Ben-Yishai a fourni des décennies de « couverture sécuritaire, militaire et internationale complète et fiable ».

Le journaliste a « fidèlement » couvert les guerres d’Israël « en mettant l’accent sur l’aspect moral », a déclaré la commission, mettant en lumière ses reportages sur les massacres de Sabra et Chatila menées par des milices chrétiennes contre les camps de réfugiés palestiniens à Beyrouth sous la surveillance des forces israéliennes pendant la première guerre du Liban.

Ben-Yishai recevra officiellement le Prix d’Israël lors des célébrations du Jour de l’Indépendance des 70 ans de l’Etat de cette année, le 19 avril.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

News de la Semaine