«

»

Roch Hachana – La nouvelle année

Roch Hachana a lieu les 1er et 2 Tishri. Contrairement aux autres fêtes qui se déroulent sur deux jours en diaspora et sur un seul jour en Israël, Rosh Hashana dure deux jours partout dans le monde.

La source

D’une façon ou d’une autre, la plus grande partie des Juifs fêtent Roch Hachana et Yom Kippour. Ce n'est pas sans raison : la signification de ces jours est si profonde qu'elle atteint chaque âme juive quel que soit son niveau.

A Roch Hachana, (qui, littéralement, signifie la “tête de l’année”), D.ieu a achevé la création de ce monde en créant le premier homme, Adam. Et le premier geste d’Adam, lorsqu’il s’adressa à toutes les créatures, a été de Le proclamer Roi de l’univers .

C’est pour cela qu’à Roch Hachana, nous aussi nous proclamons la Royauté de D.ieu et notre engagement à Le servir. Comme au premier Roch Hachana où D.ieu créa le monde, chaque année, Il reconsidère Sa création, examine la qualité des liens par lesquels nous nous unissons à Lui et détermine la nature de Sa relation avec nous pour l’année qui commence.

 C'est une fête qui embrasse de nombreuses significations.

 

La Signification

Le jour du Jugement : dans la tradition juive, tous les êtres, juifs et non juifs, sont jugés par le Créateur selon leurs bonnes et mauvaises actions, pendant les deux jours de Roch Hachana. C'est à cette occasion que D.ieu décide des grandes lignes du destin de chacun, en rapport avec à l'utilisation que chaque homme a fait de son libre arbitre. Roch Hachana introduit une période de dix jours dits terribles (yamim nora-im)qui le séparent de Yom Kipour, au cours desquels le repentir peut influencer le Jugement.

Le jour du Shofar: A Roch Hachana, on sonne le Shofar, en soufflant dans une corne de bélier. Par ce geste on proclame que de D.ieu est le véritable Roi de l'Univers, qu'il a créé des règles immuables aux quelles nul ne peut se soustraire

Le jour de l'an, qui débute une nouvelle étape dans la vie de chacun et pour l'ensemble du peuple. Il s'accompagne d'un rituel (sédèr ) qui met en scène des symboles de réussite, de joie et de douceur pour la nouvelle année..

Les deux jours de Rosh Hashana sont chômés. On n'y fait aucun travail et on se consacre à cette convocation divine.

 

Les Symboles du Seder

On apportera donc sur la table toutes sortes d’aliments dont le nom ou le goût évoque de bons présages, comme les dattes, la grenade, la pomme au miel, la blette, la courge, le sésame, etc…

Nous prions sur eux  :

Figue, pomme, miel de nous donner une année bonne et douce

Dattes que nous nous élevions comme le palmier, et que nos péchés disparaissent à jamais

Grenades, sesame que nos vertus et nos mérites augmentent comme les graines de la grenade

Courge, épinards, fèves, ail que personne nous voue plus les sentiments de haine dont ces plantes sont le symbole

Tête de mouton de placer ton peuple Israël à la tête et non au dernier rang des nations

Poisson que nous croissions et multipliions comme les poissons dans l’eau

Il est de tradition de déguster des mets (beignets, gâteaux, etc…) sucrés, afin que la nouvelle année soit “douce”.

Il est également d’usage de tremper les Hallotes ou le pain du Motsé dans du sucre (un récipient contenant du sucre plutôt que du sel, mis à table, à la disposition du chef de famille).

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
News de la Semaine