«

»

Pinhas Lavon

Pinhas Lavon était un dirigeant syndicaliste et homme de la classe politique israélienne, membre de la Knesset et ministre du premier au quatrième gouvernement israélien. Durant son mandat en tant que ministre de la défense, il a été au centre de « l'affaire Lavon », qui a secoué la classe politique israélienne et l’a forcé à démissionner de ses fonctions.

 

Pinhas Lavon est né le 12 juillet 1904 en Galicie, région historique de l’Europe de l'Est, actuellement la Pologne et l’Ukraine. Dans sa jeunesse, il a étudié le droit à l’université de  Levov en Ukraine, a était un des fondateurs du mouvement de la jeunesse pionnière « La Gordonia » mouvement international dont le nom rappelle le souvenir du poète David Aharon Gordon.

Il émigre en Palestine en 1929 et est nommé secrétaire général de l'Histadrou.  Il rejoint le groupe de «H’oulda». Kibboutz qui a été détruit après les émeutes de 1929 (תרפ"ט). Il a occupé divers postes à la direction de ce groupe pour s’unifier avec le courant de la "Gordonia".

De 1938 à 1939, il a servi, avec Yitzhak Ben-Aharon comme secrétaire général du Mapaï, ancêtre du mouvement travailliste. Il est élu parlementaire à la Knesset en 1949.

Fin 1953, il est nommé ministre de la Défense en remplacement de David Ben Gourion et il participe à la décision de lancer l'opération Shoshana, qui est une action de représailles menée par l’Unité 101 de l’armée israélienne contre le village cisjordanien de Qibya.

Il doit démissionner en 1954 à la suite de « l'affaire Lavon »  qui est un important scandale politique dans lequel est impliqué le service de renseignement militaire israélien qui visait à brouiller les relations entre le gouvernement égyptien et les gouvernements occidentaux en particulier américain et britannique, et plus spécifiquement à empêcher l'application de l'accord anglo-égyptien sur le retrait des troupes britanniques de la zone du canal de Suez, retrait qui supprimait une barrière à une éventuelle attaque militaire égyptienne contre Israël.

Le 8 Décembre 1954, l'Egypte annonce le démantèlement du réseau d'espionnage israélien. Les prisonniers sont condamnés à de longues peines de prison.

Il restera secrétaire général de l'Histadrout et parlementaire jusqu'en 1961 où il se retire de la vie politique.

En 1968, il a publié un livre, " Parcourir les routes et la lutte", avec une collection de ses articles et discours, ainsi que le livre « société de travail ».

 

Lavon est décédé le 24 Janvier 1976 à Tel-Aviv, après une grave maladie qui a duré plusieurs années.

En son nom est nommé en Galilée le village de Levon, ainsi que l'Institut pour le ‘’mouvement syndical et pionnier’’ et des rues dans différentes villes du pays comme à Tel-Aviv, Haïfa, Netanya, Petah Tikva et Kiryat Yam.

 

 L’Avenue Pinhas Lavon à Netanya :

L’Avenue Pinhas Lavon est la continuité vers le sud de l’Avenue Ben Tsvi et se dirige vers Ramat Poleg, la Rue Zalman Chazar.

Elle se trouve dans le quartier de Kiryat Nordau. Quartier défavorisé de la ville avec une grande concentration de la communauté Ethiopienne.

Quelque centre commercial et boutique. Quartier en réel rénovation avec le nouveau poste de police.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

News de la Semaine