«

»

L’interdiction de fumer dans les lieux publics

Les nouvelles règles du ministère de la Santé imposeront de nouvelles restrictions sévères quant aux endroits où les fumeurs pourront obtenir leur dose de nicotine. De nouvelles mesures entreront en vigueur dans les semaines à suivre, ce qui étendra considérablement l’interdiction de fumer dans les lieux publics.

En vertu des nouvelles directives du ministère de la Santé, qui entreront en vigueur dès le 1er septembre, il sera strictement interdit de fumer dans les bureaux du gouvernement, les tribunaux, les conseils religieux, les hôpitaux et les cliniques. L’interdiction s’appliquera également aux concerts, conférences, manifestations et tout événement en plein air rassemblant plus de 50 personnes, aux piscines, aux installations sportives en plein air, aux terrains de jeux, aux zoos, aux entrées d’établissements préscolaires et aux parkings couverts.

Les établissements pourront aménager une zone fumeurs à une distance de 10 mètres de l’entrée.

Les inspecteurs municipaux locaux seront autorisés à délivrer des amendes jusqu’a 1,000 shekels aux particuliers et de 5,000 shekels aux propriétaires d’espaces publics où les règles sont enfreintes.

« Nous considérons le tabagisme et les dommages qu’il cause comme un danger pour la santé publique, et cette extension du décret renforcera notre lutte contre le tabagisme par souci pour les citoyens », a déclaré le vice-ministre de la Santé, Yaakov Litzman.

Cette initiative a été lancée par le ministère de la Santé après avoir été accusé pendant des années d’inaction face à une épidémie qui fait des milliers de victimes en Israël chaque année.

Comme dans le monde entier, le taux de tabagisme en Israël est passé d’environ 45 % au début des années 80 à environ 20 % ou moins depuis 2011. Toutefois, il a fait son retour dans l’État juif ces dernières années, où les taux globaux de consommation de tabac dépassent ceux des pays développés comparables.

Selon un rapport officiel du gouvernement israélien, les ventes de tabac pour les pipes à eau ont augmenté de 28 % entre 2016 et 2017. Au cours de la même période, les ventes de tabac à rouler ont augmenté de 9,3 %. L’Organisation mondiale de la santé rapporte que 25,4 % des Israéliens âgés de 15 ans et plus fument du tabac ; la moyenne mondiale est de 21,9 %.

La consommation de tabac est particulièrement répandue dans l’armée israélienne. Selon une étude de 2017, 36,5 % des Israéliens fument à la fin de leur service militaire, contre 26,2 % avant d’être enrôlés.

La consommation de tabac est également particulièrement élevée dans la communauté arabe. Une étude de 2009 a montré que les taux de tabagisme chez les hommes et les femmes juifs étaient respectivement de 27,9 % et 16,6 %. Chez les Arabes, les taux correspondants étaient de 48,8 % et 5,2 %.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

News de la Semaine