«

»

Le mois de Tèvèt

Le nom de ce mois, le dixième de l'année en comptant à partir du mois de Nissane, est mentionné dans le livre d'Esther (MéguilatEsther), "Esther fut conduite au Roi A'hachevéroch dans son palais royal, le dixième mois qui est le mois de Tévète… ".

MOIS D'ÉPREUVES ET DE PEINES

La tradition nous apprend que trois événements tristes se sont produits en Tévet, et en conséquence trois jeûnes y ont été fixés : le 8, le 9 et le 10 du mois. Les deux premiers, appelés jeûnes des Tsaddikim, ne sont observés que par des volontaires; le 10 est un jeûne public (Taanit Tsibour)

Le 8 Tévète est le jour funeste (à certains égards tout au moins) où la Torah fut traduite en grec, sur ordre de Ptolémée II (Philadelphos) roi d'Egypte, dont dépendait la province de Judée à cette époque (3eme siècle avant l'ère chrétienne).

Ce jour-là, est-il dit dans le traité de Méguillat Taanit, fut aussi funeste pour Israël que celui où fut fabriqué le veau d'or. Effectivement les Juifs d'Égypte se réjouirent beaucoup de la facilité qui leur fut donnée ainsi de lire la Torah en traduction  grecque; mais ils finirent par oublier leur attachement a la croyance de  leurs ancêtres, et s'hellénisèrent rapidement!

Le 9 Tévète est  le jour anniversaire de la mort des prophètes Ezra et Néhémie selon la même  tradition (Méguilat Ta'anit). Les dirigeants spirituels qui ont ramené les juifs de leur exil en Babylonie et amorcé le renouveau du Peuple juif. L’exil babylonien avait expulsé de force les juifs de la terre qu’ils avaient habitée pendant 850 ans. Ils sont restés 70 ans à Babylone. Pendant cette période, les perses ont conquis la Babylonie et puis les grecs ont conquis les perses.

Enfin le 10 Tévète a été institué par les prophètes comme jeûne public parce que ce jour־là, Nabuchodonosor, Roi de Babylone, commença a investir Jérusalem, qui fut prise d'assaut un an et demi plus tard.

D'autre épreuves ont frappées le peuple d'Israël au cours de ce mois.

Selon la tradition, c'est le 1er Tévète que le Roi de Babylone emmena en captivité le Roi Joïachim (avant-dernier roi de Juda) et avec lui, l'élite du peuple, dix mille exilés en tout (parmi eux, Mardochée comme nous lisons dans le chapitre II du Livre d'Esther).

C'est le 23 Tévet qu'eut lieu en l'an 5258, l'expulsion des Juifs du Portugal, quelques années seulement après celle des Juifs d'Espagne (9 Av 5252). Une minorité d'entre eux accepta le baptême pour la forme et continua à pratiquer en secret les lois de la Torah.

 

LES CHIFFRES

Le mois de Tévète débute avec les derniers jours de ‘Hanouka (dont le point culminant est le huitième jour : Zot ‘Hanouka). Son dixième jour – le dixième jour du dixième mois ("le dixième sera saint pour D.ieu") -est un jour de jeûne en commémoration du siège de Jérusalem, le début de la destruction du Temple.

Les quatre jours de jeûne qui commémorent la destruction du Temple sont (selon leur ordre d’apparition dans l’année juive) le 17 Tamouz (le quatrième mois), le 9 Av (le cinquième mois), le 3 Tichri (le septième mois) et le 10 Tévet (le dixième mois).

Concernant ces quatre jours (dans leurs mois respectifs), le prophète dit : "Le jeûne du quatrième [mois], le jeûne du cinquième, le jeûne du septième et le jeûne du dixième seront [dans le futur] pour la Maison de Juda, destinés à la joie, au bonheur et aux jours de fête."

La somme des quatre mois – 4, 5, 7, 10 est égale à 26, la valeur numérique du Nom ineffable de miséricorde de D.ieu, Havayah.

La somme des quatre jours des quatre mois -17, 9, 3,10 est égale à 39 la valeur numérique de D.ieu est un (Adochem eh'ad).

26 [la valeur des mois] plus 39 [la valeur des jours] = 65 = Adnout (adochem) est le nom de D.ieu

 

Tous les jours de jeûne, lorsqu’ils sont correctement observés, font descendre la grâce Divine depuis la source ultime de miséricorde, le Nom de D.ieu Havayah sur terre qui nous surveillent et nous protegent.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
News de la Semaine