«

»

Kan: la radio israélienne en français

Le monde médiatique israélien a traversé une véritable révolution ces derniers temps sans trop de bruit et de critique dans les autres medias. La radio et la télévision publiques d’état israeliennes, dont la première chaine de télé « Eroutz 1 » et sa mythique station de radio « Kol Israël », connues sous le nom  de « Reshout Hashidour » ont été fermé par le ministère de la communication sous l’ordre de Benyamin Netanyahou, premier ministre de l’Etat d’Israël. Ces stations ont momentanément laissé place à une structure médiatique d’Etat, le « Taaguid » (association public) surnommé « Kan ».

« Après des années de discussions, le gouvernement a décidé de fermer la  « Reshout Hashidour ». Ce corps public ne fonctionnait plus. Au lieu de tenter de colmater l’édifice, il a été préféré la solution qui consistait à le fermer et à en construire un autre à la place » explique la journaliste Emmanuelle Adda qui officiait sur Kol Israël.

Le  « Reshout Hashidour » avait une tendance politique de gauche qui déplaisait au gouvernement. Le « Taaguid Kan » a une nouvelle direction générale, de nouveaux moyens, une nouvelle main-d’œuvre avec le maintien de personnes à certains postes et le remplacement pour d’autres. Ce qui change aussi c’est le passage au digital et bien présent sur internet avec le site internet qui est très bien fait. Les locaux ont été transférés de Jérusalem à Tel Aviv pour le moment pour la radio et Modiin pour la télévision.

Kan possède toujours des plages horaires en radio en 8 langues différentes dont le francais au cours de la journée comme le faisait « Reshout Hashidour ».

Kan en français correspond au Kol Israël en français que l’on connaissait depuis sa création, à quelques nuances près. Alors que Kol Israël diffusait trois plages d’un quart d’heure en français par jour, Kan en français c’est une heure de programme tous les soirs entre 21h et 22h. Il y a une équipe de quatre personnes pour animer cette plage horaire: David Gombin, Caroll Azoulay, Amandine Saffar et Emmanuelle Adda.

Le programme en français est émis que depuis trois mois et commence par les titres de l’actualité. Il s’agit de l’actualité israélienne traduite en français et non pas d’une actualité communautaire. Puis s’ensuit un magazine de 45 minutes sur des sujets divers et variés: vie israélienne, culture, social, politique, scientifique, économie, pensée juive et bien d’autres. Tous ces sujets sont traités dans les émissions grâce à la présence d’invités spécialistes dans leurs domaines, sous formes d’interviews et de débats. C’est une vraie nouveauté pour les francophones et francophiles du pays.

Un replay de l’émission est quotidiennement disponible sur le site internet de Kan ainsi que sur la page Facebook.

Kan est une presse libre, qui représente tout le spectre de la population israélienne. Force est de constater qu’il y a un vrai équilibre. A cela s’ajoute l’expansion de la presse digitale qui laisse aux lecteurs le soin de faire le tri, de sélectionner les infos qui les intéressent. Nous avons la chance de vivre dans un pays qui s’exprime beaucoup!

Une radio publique doit être impartiale et exprimer tous les points de vue. Il se doit de respecter l’équilibre politique, la parité hommes/femmes dans les intervenants et traiter de tous les sujets.

Kan vous informe et vous aide à comprendre ce qui se passe dans notre pays car il est aujourd’hui le seul médiat public Israélien traduit en français.

 

 

Ecouter Kan en français :

Radio : 101.3FM tous les soirs de 21h à 22h

Site internet : www.kan.org.il/

Facebook:  « Kan en français »

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

News de la Semaine