«

»

Granados George Garcia

Dr George Garcia Granados, homme politique et diplomate, ambassadeur du Guatemala en Israël, petit-fils de Miguel García Granados, leader et philosophe de la révolution libérale du 19 ème siècle. Ambassadeur de son pays auprès des  Nations Unies, il a été un grand ami d’Israël et admirateur de l'entreprise sioniste.

Granados George Garcia est nè le 21 Avril 1900 au Guatemala. Il a été ambassadeur de son pays auprès des  Nations Unies et un membre du Comité spécial des Nations Unies sur la Palestine l’UNESCOP, commission mise sur pied par l’Assemblée générale des Nations unies en 1947 suite à la remise du mandat sur la Palestine par le Royaume,  Commission initialement composée de 11 pays et fut chargée d’étudier le programme du partage en Palestine.

Ses différentes visites en Terre d’ Israël sont décrites dans son livre "Ainsi est né l'Etat d'Israël". Pendant les délibérations du comité Granados a exprimé son admiration de l'entreprise sioniste et les tentatives sociales des colonisations car tout comme son pays, Israël a été opprimées par " l’impérialisme britannique " pendant une longue période.

Au moment du vote sur le plan de partage de la Palestine le 29 Novembre 1947, Granados organise, à la demande du représentant de la délégation sioniste Abba Eban, assisté par l'ambassadeur d'Uruguay, Enrique Rodriguez Fabregat et les autres ambassadeurs latino-américains de former un bloc des pays d'Amérique du Sud significatif en faveur du plan de partition, sans laquelle il aurait passé.

Une fois la Déclaration de l'indépendance de l'état d’Israël déclarée en 1948,  Granados George Garcia a été le premier ambassadeur aux Nations Unies annonçant la reconnaissance d'Israël par son pays, puis en 1956 le Guatemala est devenu le premier pays à ouvrir une ambassade à Jérusalem, avec Granados nommé le premier ambassadeur  du Guatemala dans le pays.

.

Sa Petite-fille, Carla Garcia-Granados, est le PDG de "AHMSA Israël et Arava Mines", qui exploite des mines de cuivre à Park Timn dans le sud du pays..

En remercîment  à son soutien à l’état d’Israël plusieurs rues du pays comme une impasse à Jérusalem, Ramat Gan ou Netanya sont nommées à son nom. Pour honorer son action, sa famille a été invitée en Décembre 2007 pour une session spéciale de la Knesset pour marquer le 60e anniversaire de la résolution de l'ONU sur le plan du partage.

George Garcia décède le 3 mai 1961 au Chili  à Santiago.

 

La rue Granados George Garcia à Netanya :

Petite rue située dans le quartier de Pardess Agdoud ou son nommées plusieurs rues aux noms de politiciens étrangers qui ont influencé ou participé a la création de l’Etat (voir Pierre-Eugène Gilbert).

Rue en renouvellement. Beaucoup de terrain vague et de route pas entièrement goudronnée.  Elle se termine en impasse.

Une architecture partageait entre de nouveaux immeubles et des villas. Quartier résidentiel sans commerces avec un grand gymnase de sport.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

News de la Semaine