«

»

Gad Frumkin

Gad Frumkin, jeune journaliste est devenu plus tard un juriste juif israélien et un juge à la Cour suprême pendant le mandat britannique en Palestine. Il dirigea l’organisation de colonisation "Netaim" avec David Ben-Gourion puis occupa diverses fonctions publiques.

Gad Frumkin est né le 2 août 1887 à Jérusalem, grandi dans la vieille ville. Adolescent, il ne fréquentait pas l'école, mais suivi une scolarité à la maison par des professeurs privés. Da sa jeunesse, il commença à travailler pour le journal "H’avatzelet" dirigé par son père, Israël Dov Frumkin.

Gad Frumkin épousa Hannah Heisenberg, la fille du célèbre marchand de parcelles de terres, Aaron Heisenberg. Ils eurent une fille Saada et un garçon Yadine.

En 1908, encouragé par son beau-père et à la consternation de son père, il se rendit à Constantinople pour étudier le droit. Il fondait ses espoirs sur la révolution des jeunes Turcs et aspirait à être élu au parlement turc en tant que représentant de la Terre d'Israël après avoir terminé ses études.

Pendant un séjour dans la vielle ville à Jérusalem, il représenta la société "Netaim", fondée par son beau-père, qui était une organisation sioniste privée destinée à promouvoir la colonisation juive en Terre d’Israël. En 1910, il réussit à l'enregistrer en tant que société Ottomane et devint la première société de colonisation juive à obtenir ce statut avec la collaboration de David Ben Gourion, Yitzhak Ben Zvi, Moshe Sharett, David Remez, Israël et Mania Shohat. Frumkin dirigea l'organisation et Ben Gourion en était le secrétaire.

En 1914, avec le déclenchement de la Première Guerre mondiale, il retourna en Palestine ou il n'y avait plus que deux avocats juifs, Elijah Fergie et Yom Tov Amon. A l’encontre de ces deux derniers, dont leur principal domaine concernait la pratique de pression auprès des autorités politiques afin de défendre des intérêts économiques et les affaires commerciales de terrains, Frumkin lui, traitait de diverses questions juridiques. Il acquit rapidement une grande notoriété et commença à représenter des organismes tels que les représentants des colonies juives de la Terre d'Israël. Il défendu également des accusés de sionisme et de trahison, dont Arthur Ruppin.

Le gouvernement Ottoman utilisa ses services en tant qu'avocat et le nomma "Avocat du Trésor du Gouvernement du district de Jérusalem" afin de représenter les autorités devant les tribunaux.

En 1918, avec la fin de la souveraineté de l’empire Ottoman en Palestine et l’arrivée du pouvoir Britanniques, les délégués de la ‘’commission sioniste‘’ ont exigé l'intégration de Juifs dans le système juridique local. L’autorité Britannique répondu positivement à cette demande. Aaron Heisenberg a suggéré à son ami Haïm Weizmann, qui présidait le Comité des députés, de nommer son beau-fils Frumkin.

Le 24 juin de la même année, Gad Frumkin est nommé à la Cour des Magistrats de Jérusalem. En septembre 1920, il rejoint Malkiel Manny en tant que deuxième juge juif à la Cour Suprême sous le mandat britannique.

Frumkin poursuivi ses activités publiques même en tant que ceux de juge et en 1928, il traduisit le ‘’Medjellé‘’, code civil Ottoman, en hébreu. D'autres éditions parurent également en 1942 et 1952 et Frumkin enseigna le droit civil à l’école gouvernementale de droit de Jérusalem organisée par le gouvernement britannique mandataire.

Gad Frumkin occupa diverses fonctions publiques, notamment comme grand président du B'nai Brith, président de la H’évra Kadisha (Société du dernier devoir)  à Jérusalem et président du Comité olympique d’Éretz Israël.

Après la fondation de l'Université hébraïque, deuxième plus ancienne des huit universités israéliennes, après l'Institut de technologie d'Israël, le Technion, Frumkin fut président des Amis de l'Université Hébraïque, membre du conseil des gouverneurs et de son comité exécutif.

En 1935, Shlomo Zalman Schocken est nommé à la tête du ‘’Comité Ouvrier‘’. Sur cette nomination se crée une rivalité entre Schocken et Frumkin qui propose de fonder une faculté de droit, et Schocken s’y oppose. La rivalité deviendra encore plus flagrante en 1939.

En 1941, les Britanniques honorent Frumkin et le roi George VI en personne, le décore du titre de ‘’Commandant Honoraire‘’.

En 1946, le Secrétaire d’État Colonial Britannique approuve la recommandation du haut-commissaire Alan Gordon Cunningham de nommer Gad Frumkin juge de la Haute Cour suprême.

Avec la création de l'État d'Israël en 1948, Frumkin était le plus ancien juge juif de Palestine, le seul à siéger à la Cour suprême et semblait être le candidat naturel pour continuer à siéger à cette cour. Cependant, étonnamment, il n'a pas été nommé à ce poste, semblablement a cause de sa vieille rivalité avec Schocken qui était très influant.

Gad Frumkin décèdera le 10 mars 1960 à Jérusalem. Sa maison, dans le quartier de Rehavya de Jérusalem, est surnommée ‘’Beit H’avatselet’’, et est considéré comme l'un des plus beaux édifices architectural de Jérusalem.

 

La rue Gad Frumkin à Netanya :

Petite rue en centre-ville, appelée rue Frumkin tout simplement (sans prénom).
La rue est en sens unique et débute de la rue Rivlin jusqu’à la rue Gordon, perpendiculaire à la rue Hanatziv.
Rue étroite en rénovation avec une architecture des années 70.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

News de la Semaine