«

»

En vue de la fin des lunettes

Des chercheurs du centre médical Shaaere Zedek et de l’Université Bar-Ilan ont breveté une invention, des « nano-gouttes » qui, une fois placées sur les cornées de porcs-cobayes, ont agi favorablement sur la myopie et l’hypermétropie des animaux. A ce stade, des premiers tests cliniques sont envisagés.

De là à dire qu’il faut se préparer à dire définitivement adieu à nos lunettes il n’y a qu’un pas qu’il serait inconsidéré de franchir si vite. Cependant, la recherche continue et elle semble aller dans le bon sens.

Ces nano-gouttes inventées en Israël permettent de l’espérer. Les tests cliniques démontreront, ou pas, l’efficacité sur l’Homme de cette invention prometteuse.

David Smadja, de l’Université Bar-Ilan, explique que les gouttes pour les yeux sont « un nouveau concept pour corriger les problèmes réfractaires ». Il note aussi que cette invention pourrait « révolutionner le traitement ophtalmologique et optométrie des patients atteints de myopie, d’hypermétropie et d’autres conditions réfractaires. » Ces nano-gouttes pourraient même « être utilisées pour remplacer les lentilles multifocales et permettre aux gens de voir des objets de différentes distances. » Pour cela il faudrait que les patients aient recours à une application mobile pour mesurer la réfraction de leurs yeux et créer un motif laser qui serait ensuite appliqué sur la surface des cornées.

On ne sait cependant pas encore à quelle fréquence il faudrait appliquer ces nano-gouttes pour réparer la cornée et encore moins pour atteindre une efficacité qui puisse dispenser de l’usage de lunettes. Reste qu’on sent que d’ici peu, celles-ci seront à ranger définitivement au placard.

Cette innovation israélienne rejoint, dans l’esprit, celle du laboratoire canadien Ocumetics Technology Corp qui développe actuellement des lentilles de contact bioniques qui sont censées corriger les troubles de la vue et, en prime, procurer une vision plus que parfaite à ceux qui en porteront. Ces lentilles, quand elles seront en circulation, seront implantées lors d’une courte intervention de dix minutes et sans anesthésie générale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

News de la Semaine