«

»

Elles méritent le meilleur

La FIFA formera des arbitres, pour le tournoi de la Coupe du Monde Féminine de cet été en France, à utiliser le système vidéo VAR, après sa première apparition à la Coupe du Monde Masculine a Moscou en 2018. La décision d’utilisation du système très critiquée n’a pas encore était confirmé.

Ce mois-ci, au cours du stage spécial de formation organisé par la FIFA au Qatar à Abou Dhab, débuteront les arbitres susceptibles d’arbitrés les matches, de la Coupe du Monde Féminine 2019 de la FIFA cet été en France, à s'entraîner à l’arbitrage par le biais du système VAR pendant le premier de plusieurs séminaires de formation menant à la Coupe du monde.

Ce projet d'introduire le système VAR à la Coupe du Monde Féminine est parvenu après la sérieuse critique publique dirigée contre la FIFA à l’issue de la coupe du monde masculine de l’été 2018.

Jill Ellis,  la sélectionneuse de l'équipe des États-Unis féminine depuis 2014 et qui a remporté la Coupe du monde féminine de football 2015 et qui s’est vu décerner le prix d'entraîneur de l'année 2015, a déclaré qu'il serait "insultant" si les joueuses n'étaient pas égaux aux hommes et que les décisions des arbitres lors du plus grand tournoi de football féminin, ne seraient pas assistées par le système vidéo avancé. Le sélectionneur de l'Angleterre, Phil Neville, s'est également joint aux commentaires d’Alice, et a rajouter en critiquant le niveau d’arbitrage du football féminin et le manque de technologie permettant de réduire fondamentalement les erreurs.

La FIFA a expliqué que le stage de formation organisé au Qatar, était la meilleure façon de s'entraîner au système VAR, par une véritable compétition de matchs concernant la partie de leur préparation pratique qui complètera celle de la théorie. Tous les autres aspects de l’arbitrage, tels que la lecture du jeu, l'uniformité, la cohérence de leurs décisions, leur placement, etc., sont également essentiels pour un meilleur arbitrage pendant le tournoi. "

La décision finale de savoir si le système VAR sera utilisé par les arbitres de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA sera acceptée (ou pas) par le Conseil d’ordre de la FIFA. De plus, la décision de tenir cette formation à la suite de critiques public suscite un optimisme prudent chez les équipes d’entraîneurs, les joueuses et les supporters qui espèrent que même lors de la Coupe du monde féminine en France cet été, nous pourrons avoir le meilleur arbitrage possible.

 

 

Le programme actuel du premier séminaire comprend des sessions axées sur la révision de vidéos, selon une personne familière avec le calendrier.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

News de la Semaine