«

»

Électricité ‘’cachère’’ pour le shabbat

La Commission de l'économie de la Knesset, le Ministère de l'Energie et l’Autorité en charge de l'électricité Israélienne ont signé un accord visant à réglementer la production et la commercialisation de la consommation d'électricité par un processus automatisé ‘’cachère’’ pour le samedi sans intervention humaine et dans le cadre de la mise en œuvre de la réforme de l'électricité et de la production en communauté.

Pour rappel, dans les débats qui ont eu lieu à la Commission économique de la Knesset sur la privatisation du secteur de l'électricité, a demandé le parlementaire Yaakov Asher de l’Union de la Torah, de trouver dans le cadre de la réforme une solution ‘’cachère’’ à la production et à la commercialisation de l'électricité communautaire pour le Chabat.

Dans l'accord qui a été signé, il est indiqué que l'Autorité de l'électricité reconnaît la nécessité de permettre une solution d'alimentation pour différentes populations afin de faire en sorte que la nature du service qui leur est donnée serait optimale, et conformément à leurs besoins particuliers.

La question d'approvisionnement en électricité ’’cachère’’ pour le shabbat à une population qui choisirait ce service est déjà testé depuis un certain temps et a récemment trouvé quelques réelles solutions applicables qui pourraient assurer un approvisionnement tout en améliorant la qualité du service qui serait disponible et aussi sûr et bon marché que possible.

Parmi les solutions mentionnées dans le document: l’insertion du système déjà existant des installations de production de gaz du réseau et de distribution. La réglementation permettra l’insertion des installations de fabrication avec des conditions économiques bien spécifiques; Ces installations de production locales et de gaz (haut dessus de 16 MW) permettront un service approprié à des concentrations de populations de consommateurs d'électricité ’’cachère’’ sous les 18 mois à venir.

En outre, l’autorité chargée de l’électricité s’est engagée à examiner et à mettre en œuvre, au besoin, des solutions supplémentaires au moyen d’ajustements dans les constructions futurs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

News de la Semaine