«

»

Déjà champion ….

Assaf Yassur, des hauteurs du Golan, a perdu tragiquement ses deux mains à l’âge de 13 ans après avoir été grièvement électrocuté alors qu'il jouait avec ses amis. Trois ans plus tard, il a représenté Israël au dernier championnat du monde de Para-Taekwondo organisé en Turquie.

Le sport paralympique offre une occasion rare à de magnifiques athlètes de représenter Israël dans le monde entier. Souvent, les sports paralympiques sont utilisés dans le cadre de réinsertion  social lorsque l’un des membres du corps a été sectionné ou ne peut plus fonctionner correctement. Le sport est utilisé comme un instrument d'autonomisation afin de tenter de restaurer la confiance en soi et le sentiment de grande efficacité personnelle chez les hommes et les femmes après un grave traumatisme physique.

Il y a trois ans, Assaf Yassur jouait avec ses amis dans le village d'Alonei Habashan, dans les hauteurs du Golan, où il réside. Il s’est électrocuté lorsqu'il a essayé d’attraper une balle coincée dans le générateur électrique, cinq jours seulement avant sa bar-mitsva. À la suite de ce très grave accident, les médecins ont dû lui amputés les deux mains.

Une partie importante du processus de sa réhabilitation que Yassur a subie à l'âge de 16 ans a été sa professionnalisation du paralympique taekwondo, un sport qui rejoindra les Jeux paralympiques de Tokyo en 2020.

Yassur s'est rendu à Antalya en Turquie pour représenter Israël au Championnat du monde de para-Taekwondo. Il a participé à la compétition dans la catégorie des poids jusqu'à 61 kg. Il s'entraîne avec Yehiam Sharabi au Club d'arts martiaux d'Otzma et avec Mark Brinsky, l’entraîneur de l'équipe nationale israélienne.

Les championnats du monde rassemblaient 400 athlètes de 69 pays. Yassur était en compétition avec la classe K43, le troisième des quatre degrés d’invalidité de ce sport, qui est déterminée par la capacité de protéger le corps avec les mains. Le taekwondo paralympique est similaire au taekwondo olympique, à l'exception de la non-utilisation des coups de pied à la tête et de la notation des coups de poings.

Yassur a débuté le championnat contre le Turc Smut Shazar. Les deux compétiteurs n’étaient pas classés, mais le Turc avait l’avantage d’avoir déjà de l'expérience en compétition et combattait devant son publique. Les combats du championnat sont basés sur la méthode des knock-out, sans groupe de consolation. La Turquie a la plus grande sélection, avec des athlètes dans tous les poids.

Lors de son premier match de la compétition, Yassur a donc battu son adversaire turc de manière convaincante et sans appel sur le score de 41 à 3, puis il s'est incliné en huitièmes de final face à l’espagnol Vidal Al-Barez, classé deuxième dans la compétition, après un match très serré sur le score de 18 à 22.

Pour Yassur, il s'agit de sa première compétition et espère atteindre les Jeux paralympiques pour représenter Israël à Tokyo en 2020. Mais il est encore jeune et même s’il n’atteint pas les dernières épreuves du Championnat du Monde, il aura encore devant lui un avenir sportif prometteur.

Il est facile de dire que ce n'était qu'un cliché, mais sa première victoire était le choix d’un grand rêve et de croire en soi-même. Les exploits de Yassur, qui a tragiquement perdu ses deux mains, sont l'expression d'une volonté sans compromis qui caractérise tous les athlètes paralympiques, des athlètes qui ne veulent pas que toute restriction les empêche de réaliser leurs potentiels…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

News de la Semaine