«

»

Blague du 08/02/18

La force de la prière

Un moine bouddhiste, un rabbin et un bon vieux curé français font un pique-nique au bord d’un lac…

Ils discutent de la force de la prière et le moine commence à prendre un exemple :
– « J’étais en prière dans la montagne l’année passée… quand une colonie de fourmis rouges s’est avancée vers moi. J’étais coincé entre le précipice et la paroi, mon mulet m’empêchait de faire marche arrière… J’ai prié, prié, prié… et je suis entré en lévitation. Les fourmis sont toutes passées autour de moi, sur 20 mètres, sans me toucher !»
Le curé, à son tour poursuit :
– « Je taquinais le gardon dans ma barque sur le lac quand une tempête furieuse s’est levée. Des vagues de 3 mètres s’avançaient vers mon embarcation. J’ai prié, prié, prié… et tout autour de moi, sur 20 mètres, l’eau est restée calme !»
Le rabbin aussitôt, lui aussi explique alors :
– « J’étais dans la rue il y a quelques jours. Quand je vois à deux pas devant moi un billet de 100 Euros. Mais c’était Shabbat et je ne pouvais pas le ramasser. J’ai prié, prié, prié !… et tout autour de moi, sur 20 mètres, on était lundi !»…

 

La sieste

Adossés à un olivier, deux Corses font la sieste dans un champ, en contrebas de la route.
Arrive à plus de cent à l’heure un camion de la Brink’s qui, emporté par la vitesse, manque le virage, dévale le talus et vient s’écraser à l’autre extrémité du champ.
Le camion est disloqué, les deux convoyeurs sont inanimés, et les sacs de fonds éventrés laissent échapper une montagne de billets.
Alors un des deux Corses se redresse légèrement et dit à son copain :
– Oh! Doumé ! Si le vent se lève, on est milliardaires …

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

News de la Semaine