«

»

Blague du 06/09/18

L’éléphant blessé

Michael Cooper, Australien d'une vingtaine d'années avait fait dans les années 80, un voyage au Kenya à la fin de ses études. Lors d'un safari, alors qu'il s'était éloigné de son groupe au moment d'un arrêt, il se trouva face à face avec un éléphanteau qui semblait blessé à sa patte avant gauche qu'il maintenait levée.
Cooper réalisait que l'animal pourrait le charger, mais comme il ne semblait pas agressif, il s'en est approché prudemment et il a pu constater qu'en effet, l'éléphanteau avait une énorme écharde plantée à la base de sa patte.
Très calmement, Cooper a posé un genou à terre et à l'aide de son couteau, a retiré l'écharde de la patte. Dès que l'animal a été soigné, il a pu reposer sa patte au sol, il a longuement regardé Cooper, puis il a barri bruyamment et s'en est allé.
Jamais, Cooper ne s'est senti menacé par l'éléphanteau et il a conservé toute sa vie le souvenir magique de ce moment rare.
Presque 20 ans plus tard, Cooper s'est rendu avec son fils âgé de 11 ans, à un zoo de la banlieue de Sidney. Lorsqu'ils sont passés tous les deux devant l'enclos des éléphants, l'un des Éléphants s'est brusquement mis à taper le sol avec sa patte avant gauche.
Cooper s'est mis à douter, pouvait-il s'agir du même éléphant que celui qu'il avait soigné 20 ans auparavant ? Il s'approcha un peu plus de l'enclos, et l'animal continuait de frapper le sol de plus belle.
Alors, Cooper enjamba le mur d'enceinte et se dirigea vers l'éléphant. Ce dernier le souleva en l'attrapant par la taille avec sa trompe, ensuite il le fracassa contre le mur : Double fractures avec commotion cérébrale… Ce ne devait très certainement pas être le même éléphant…

 

Le bon compte

A la porte du ciel, un type furieux se présente devant D…
– « Mais bon sang, qu'est-ce que je fais là » ! hurle-t-il « Regardez-moi : J'ai 35 ans, je suis en pleine forme, je ne bois pas, je ne fume pas …Hier soir je me couche bien sagement dans mon lit, je regarde la télévision et voilà que je me retrouve au ciel ! C'est certainement une erreur » !
– « Eh bien ! Ça n'est jamais arrivé, mais enfin je vais vérifier », lui répond le secrétaire du créateur…, un peu troublé
– « Comment vous appelez-vous » ?
– « Menahem Barzilai »
– « Menahem Barzilai ? De quelle ville es-tu » ?
– « Menahem Barzilai de Tel Aviv »
– « Oui je vois,… Et quel est ton métier » ?
– « Garagiste » !
– « Oui… Ah, voilà, j'ai ta fiche : Menahem Barzilai, rehov Hamasger, Tel Aviv, …. Eh bien Menahem, tu es mort de vieillesse, c'est tout » !
– « De vieillesse ? Mais enfin ce n'est pas possible, je n'ai que 35 ans…… »
– « Ah moi je ne sais pas, Menahem, on a fait le compte de toutes les heures de main d'œuvre que tu as facturées, et ça donne 103 ans déjà…. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

News de la Semaine