«

»

Ayelet Shaked élue « Femme de l’année 2017 »

Chaque année, le célèbre magazine Forbes établit un classement des 50 femmes les plus influentes d’Israël. Et en tête de toutes, le magazine a placé la ministre de la Justice Ayelet Shaked comme étant la femme la plus influente d’Israël se trouvant aujourd’hui à de nombreux carrefours de la vie du pays.

Le point commun entre toutes ces femmes est qu’elles exercent une influence sur la société israélienne. Le classement s’effectue dans plusieurs catégories, comme les personnalités politiques, les scientifiques, les intellectuelles, les directrices, femmes d’affaires etc.

Ayelet Shaked est âgées de 41 ans est née à Tel Aviv. Elle est maman de petits enfants. La famille de sa mère est arrivée en Israël avec la première Aliyah russe à la fin des années 90 et celle de son père est d’origine iranienne arrivée dans les années 50. A l’armée elle a servi comme instructeur d'infanterie dans la Brigade de Golani. Elle obtiendra de l'université de Tel Aviv un master en ingénierie électronique et informatique.

Ayelet Shaked est Députée à la Knesset pour le parti sioniste religieux « Le Foyer juif » depuis 2013 a la 19 éme Knesset, elle est ministre de la Justice depuis 2015, au sein du quatrième gouvernement de  Benyamin Netanyahou. Bien qu'appartenant à un parti religieux, Ayelet est laïque.

Depuis fin 2011, elle fait campagne contre l'immigration illégale d'Afrique, notamment des Falashas en provenance d'Éthiopie, estimant que ceci représentait une menace pour l'État d'Israël et un problème pour son économie. Elle a intégré différentes commissions de la Knesset et préside le lobby pour les immigrants anglophones.
Après avoir mené sous la précédente législature le combat pour le service militaire des ultra-orthodoxes, elle aurait pour ambition de diminuer les pouvoirs de la Cour suprême d'Israël, le Bakatz.

La ministre s’est dit très flattée de cette nouvelle et « fière de mener cette liste de femmes de qualité qui œuvrent pour la société israélienne ».

Ayelet Shaked a expliqué que son objectif dans la vie politique et au ministère de la Justice en particulier est d’introduire les réformes attendues depuis longtemps et de briser des blocages qui existent de longue date ». « Et il y a encore beaucoup à faire… » Conclut-elle.

Cette distinction est un honneur pour Ayelet Shaked et pour le parti Habayit Hayehoudi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

News de la Semaine