«

»

Augmentation du salaire mensuel moyen en Israël

Le salaire mensuel brut moyen d’un salarié en Israël en janvier 2018 était de 10.208 shekels selon les chiffres publiés par le Bureau central des statistiques. Le salaire moyen par emploi à temps plein d’un salarié a augmenté de 2,4% en prix courants, et le niveau de vie de 1,7% en Novembre 2017-Janvier 2018 (une moyenne qui exclut l’effet des hausses ou des baisses de prix).

En janvier 2018, 24.500 nouveaux salariés sont entrés sur le marché du travail, soit une augmentation de 0,6%. Mais aussi, les salaires du secteur gouvernemental augmentent 4 fois plus vite que le salaire moyen, le salaire moyen en Israël a augmenté de 5% au premier trimestre et le chômage en Israël est tombé à son plus bas niveau.

Les augmentations de salaire les plus importantes ont été enregistré dans le secteur financier, y compris les sociétés bancaires et d’assurance, qui ont les plus fortes augmentations de salaire – un taux annualisé de 7,5% en Novembre 2017-Janvier 2018.

L’augmentation du taux est due à une augmentation du salaire minimum dans la plupart des compagnies d’assurance et l’augmentation automatique des salaires des employés de banque. Le salaire mensuel brut moyen dans les sociétés financières était de 19.527 shekels en janvier 2018, dépassant le salaire mensuel moyen de 17.638 shekels dans les  entreprises publiques.

Le salaire mensuel brut moyen était de 10.160 shekels dans le secteur gouvernemental, où 19% de l’ensemble des salariés en Israël sont employés et 10.889 shekels dans le secteur privé, à l’exclusion du secteur financier.

Depuis janvier 2018, le salaire minimum en Israël est de 29.12 shekels/heure soit 5,300 NIS pour un temps plein de 182 heures. Payer au moins le salaire minimum est obligatoire pour chaque employé âgé de plus de 18 ans. En dessous de cet âge il existe un salaire minimum progressif inférieur. Le salaire minimum a augmenté de plus de 110% entre 1997 et 2018 et de nombreux députés tentent de faire passer une proposition de loi afin de l’augmenter de façon significative (30 shekels/heure). A titre de comparaison, l’indice des prix sur la même période a augmenté lui de 51%, moins de la moitié !

A titre indicatif, le salaire moyen d’un foyer est de 13,829 shekels. Le salaire minimum représente donc 48% du salaire moyen par tête. Le salaire médian, qui est un indice bien plus représentatif des salaires réels, est quant à lui de 6,707 shekels, c’est à dire que la moitié des israéliens gagnent moins que cette somme et l’autre moitié plus. Il se différencie du salaire moyen qui est la moyenne de l'ensemble des salaires de la population considérée.

Le nombre d’emplois a également augmenté en janvier pour atteindre 3,8 millions. Les emplois occupés par les travailleurs israéliens ont augmenté de 22.500 et les emplois occupés par des travailleurs étrangers de 2,000.

A l’image des autres pays de l’OCDE, ces données laissent apparaître de grandes inégalités dans les salaires, inégalités qui se sont accentuées ces dernières années en partie à cause de la crise économique mondiale. Environ le tiers des israéliens ne gagnent que le salaire minimum.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

News de la Semaine